750x550-10

Homme en grande perdition
homme en rédemption

la chapelle t’a livré ses secrets

tu es là
allongé de tout ton long
à rire au soleil avec les oiseaux espiègles

tu as tout perdu
homme en grande perdition

tu es mort à toi-même
un grand vide intérieur
entre coccyx et fontanelle

la chapelle t’a livré ses secrets

tu peux t’en aller maintenant
tu peux revenir vers la ville
homme en rédemption

arborer ton sourire
comme seule arme
face à l’absurdité d’un monde en destruction

le sourire d’une chapelle
loin là-bas, tout au bout du monde

d’une chapelle seule

et qui veille.

750x550-09

Homme en grande perdition
homme en rédemption

tu es là maintenant
assis près de la chapelle

tu es arrivé
tu as regagné ta demeure

il n’y a plus rien à faire
rien à prendre ni entreprendre

juste recevoir toute cette beauté
les mains ouvertes

juste être là

réconcilié.

750x550-08

Homme en grande perdition
maintenant tu es là
bien arrimé à la chapelle

tu es pris dans sa nacelle

il n’y a nulle part où aller
tout au bout du monde
il n’y a plus de chemin

tu t’assois là
près des ajoncs en fleurs

tu reçois les morsure du soleil
sur ta peau

tu t’enroules en chantant
dans les spirales du vent

ton regard s’ accroche

dans ce vide béant
bourré de lumière

où la mer s’unit au ciel

éternellement.

750x550-07

Homme en grande perdition
homme inachevé

tu as déposé les armes
tu as laissé ton passé s’envoler
dans les risées du vent

tu attends patiemment
l’’aube se lever

la mer est encore ensommeillée

et quand le soleil irrésistible
jaillira

ne prends pas peur
homme en grande perdition

ne crains pas les brûlures
homme inachevé

laisse la lumière
doucement t’infuser
laisse tes cellules s’en imprégner

imite la chapelle

dans l’offrande illimitée
d’elle-même.

750x550-06

Homme en grande perdition
homme inachevé

à quoi tu joues ainsi immobile
dans la brume du matin ?

tout ton passé se désagrège
lente disparition de toi-même
dans la baie des âmes en peine

tu écoutes le silence lentement imprégner ta peau

tu écoutes la présence
d’une chapelle

loin là-bas
tout au bout du monde
sur la lande dénudée

la présence d’une chapelle
pour t’illuminer

de sa simplicité.

750x550-05

Homme en perdition
homme inachevé

tu arrives là un jour
près de la chapelle

tu arrives là
tout au bout du monde

il y a le vent qui hurle
sur la mer déchaînée

alors tu t’agenouilles enfin
épuisé

près de la chapelle

loin là-bas
tout au bout du monde

une chapelle seule
face à la mer immense

démesurée.

750x550-04

Homme en grande perdition
homme de toutes les prédations

épuisé de tous ces massacres
homme en perdition
tu t’échappes un jour de cet enfer

et tu entends enfin l’appel
l’appel d’une chapelle

loin là-bas
tout au bout du monde

d’une chapelle seule sur la lande
face aux clameurs de la mer

face au silence assourdissant

du ciel.

750x550-03

Entends-tu l’appel ?

homme en grande perdition
perdu dans la nuit opaque de tes villes
dans tes rêves de guerres et de destructions

homme en grande perdition
entends-tu l’appel ?

quand tes chars sont aux portes du désert
impatients de blesser le sable de leurs ornières
de profaner le silence des dunes

homme en grande perdition

entends-tu l’appel
l’appel d’une chapelle

loin là-bas
tout au bout du monde

une chapelle lovée au milieu des fleurs
face aux parfums de la mer

souveraine ?

750x550-02

Dans la lande criblée de pluie
quand hurlent le vent et ses sirènes

entends-tu l’appel
homme en grande perdition
perdu au fin fond de tes villes

entends-tu l’appel d’une chapelle

homme en grande perdition
noyé dans tes illusions techniciennes
fourvoyé dans le leurre de tes mondes virtuels

perdu dans la haine de toi-même
homme en grande perdition

entends-tu l’appel
l’appel d’une chapelle

loin là-bas
tout au bout du monde

750x550-01

Au fond
de tes villes harassées
de cris et de décibels

dans les flashs de tes nuits
criblées de peurs et de peines

homme en grande perdition
perdu dans l’antre opaque de tes villes

entends-tu l’appel ?

entends-tu l’appel d’une chapelle

loin là-bas
tout au bout du monde

face à la mer vermeille

face au ciel étincelant ?